AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Vie à Laetolia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grande Mère
Compte Administrateur
♦Esprit♦
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 19/07/2013

Personnage
Age du personnage: Inconnu
Sexe du personnage: Neutre
Totem: Non Attribué

MessageSujet: La Vie à Laetolia   Jeu 4 Fév - 13:10

La vie à Laetolia



Organisation de la tribu

La tribu s'organise en 5 castes : les chasseurs, les pêcheurs, les cueilleurs, les artisans et les artistes. Il n'y a pas de hiérarchies entre ces castes, ni au sein même des castes. Autrement dit, chaque membre de la tribu est égal aux autres. Il est traité de la même manière. Seul le mérite permet de distinguer les individus et non pas la naissance. La tribu vit dans l'optique que chacun a un rôle à jouer dans la tribu. Seuls trois membres sont au-dessus des autres : le guérisseur et le Shaman, car leur relation avec les esprits les place au-dessus des hommes, et le chef qui par son rôle de médiateur et de gardien, a la responsabilité de la survie de la tribu.





Calcul du temps

La tribu de Laetolia utilise un calendrier fixe basé sur les mois lunaires (d'une nouvelle lune à la nouvelle lune suivante).

1 lune équivaut à un mois. 3 lunes forment une saison. Il y a 4 saisons: Obaa (le printemps), Torkan (l'été), Ashan (l'Automne) et Séral (l'hiver). 4 saisons forment un cycle, autrement dis 1 an.

Pour compter les dates, on parle de « durant la troisième Lune d'Obaa ».
Les cycles n'étant pas numérotés ou nommés, pour localiser un événement dans le temps, on compte le nombre, de cycle qui nous sépare de l'événement (ex : « il y a 3 cycles)





La vie quotidienne

La vie des hommes à Laetolia est une vie simple. Le jour, chacun contribue par son travail à la survie de la tribu. Il n'y a pas de séparation homme/femme. Chacun doit apporter sa pierre. Les chasseurs, pêcheurs et cueilleurs quittent le village à la recherche de vivres. Les artisans restent pour façonner armes et outils. Ils ne partent qu'en de rares occasions pour chercher des matières premières. Et les artistes s’entraînent sans relâche ou méditent. Les mères ayant des enfants trop jeunes pour travailler restent au village également, et aident du mieux qu'elles peuvent les autres. Le soir, l'ensemble de la tribu se réunit autour d'un grand feu pour préparer les repas et assister aux festivités qu'organisent les artistes et le Shaman.

La tribu est semi-nomade. Ses membres ont plusieurs points d'installation en fonction des saisons et suivent le gibier ou les conditions favorables. Lors de la saison sèche, ils se rapprochent de la rivière alors que durant les périodes plus humides et fraîches; ils préfèrent les abords de la forêt qui les protègent des vents et des inondations. Il existe trois localisations pour le village. Les habitants de Laetolia vivent dans des tentes de peaux, facile à démonter et à transporter


(source de l'image : Hominidés.com, Le tipi de Pincevent - Musée de Terra Amata )





Les étapes de la vie

À la naissance d'un enfant, celui-ci n'est pas nommé tout de suite et n'est pas considéré comme un membre à part entière de la tribu.

Au bout d'une lune, lors d'une cérémonie, la mère choisit le nom de l'enfant et désigne celui qu'elle a choisi pour être le « père » de l'enfant, s'il n'est pas choisi. Le père biologique n'est pas considéré comme un parent. Seul le père choisi par la mère compte. Le Shaman désigne un Totem pour l'enfant. Ce dernier restera auprès de sa mère.

De 6 à 12 cycles, l’enfant participe dans la mesure du possible aux tâches de ses parents. Il vit avec sa mère la plupart du temps, mais peut également vivre avec son père. Les apprentis du shaman et du guérisseur entament leur formation.

De 12 à 15 cycles, l’enfant choisit un métier et commence son apprentissage.

À 15 cycles, l’enfant devient adulte lors d'une cérémonie. Il choisit une spécialité et développe son talent. Il pourra dès lors prendre un compagnon ou une compagne et avoir des enfants. Il devra rendre service à la tribu par son métier. S'il atteint un âge respectable et n'est plus capable de travailler, il rendra service en formant les jeunes générations.

L’espérance de vie en Laetolia est d'environ 45 cycles. À la mort, une cérémonie est organisée en l'honneur du défunt pour calmer son esprit. Il est ensuite inhumé dans le tumulus collectif. S'il s'est montré méritant dans sa vie terrestre, un Monolithe est dressé en son honneur.





Croyance et Spiritualité

Pour le peuple de Laetolia, le monde est peuplé d'une infinité d'esprits. Ceux-ci vivent dans le Monde des Rêves. Les humains n'y ont pas accès, mais peuvent l'entrevoir la nuit. L'apparence de l'esprit dépend de sa puissance :

MultiformeLa Reine des Esprits : la Grande Mère
Forme HumaineObaa le PrintempsTorkan l'ÉtèAsha l'AutomneSeral l'Hiver
Forme AnimaleChouetteFauconLoupLynxBisonOursPanthèreRenard
InformeUne multitude d'esprits prenant la forme d'étincelles ou de petites flammes


Les esprits font partie intégrante de la vie quotidienne des habitants de Laetolia. Les membres de la tribu font appel régulièrement à eux. En échange, les hommes leur rendent hommage chaque soir. À leur mort, les âmes des hommes rejoignent les esprits informes.

Les habitants de Laetolia vénèrent leurs morts comme n'importe quels esprits, mais ne font pas de cérémonies particulières en leur honneur à l'exception de l'enterrement.





La Magie

Laetolia est un monde vierge, où la magie est présente partout. Elle fait partie de la vie quotidienne des habitants, à divers degrés. Pour la plupart des habitants, la magie est quelque chose d’assez abstrait. Ils savent qu’elle vient des esprits, l’utilisent mais ne la comprennent pas vraiment. Seul les shamans, les guérisseurs, leurs apprentis et leurs proches la comprennent vraiment.

La magie provient donc des esprits. En réalité, elle est la manifestation de la compétence des esprits. Certains esprits sont capables d’allumer des feux, d’autres de guérir, etc. Pour pratiquer la magie, un humain doit communiquer avec l’esprit en question et l’inciter à utiliser sa compétence.

Certains esprits sont très faibles, et n’ont pas de conscience propre, il est donc très facile de les contraindre à utiliser leur compétence. D’autres en revanche sont plus difficile à convaincre. Ces esprits, plus intelligents ou plus fiers, n’offrent pas leurs compétences à n’importe qui. Ils exigent une grande force d’esprit, un lien d’amitié fort ou un sacrifice plus ou moins important. Enfin, certains esprits malveillants n’utiliseront jamais leur compétence pour aider les humains, et s’ils le font, ce sera pour les manipuler et leur causer du tort.  

L’immense majorité des habitants de Laetolia ne peut pas contacter les esprits, car cela demande une force d’esprit très importante. C’est donc par le biais des talents que les totems octroient aux humains la capacité de contrôler inconsciemment certains esprits précis. Le Shaman et le Guérisseurs sont eux capables de communiquer directement avec les esprits, ce qui leur permet de se lier d’amitié avec des esprits plus puissants et donc de faire appels à leurs services. Les pénitents notamment font appel à des esprits qui exigent en contrepartie que le guérisseur endure la douleur qu’il annule chez son patient. Les rêveurs, qui ont accès au monde des esprits, peuvent contacter des esprits qui ne viennent jamais en Laetolia, ce qui le permet d’utiliser la magie à sa source.



_________________
Ce compte est le compte de l'équipe d'Administration, en cas de problème ou pour formuler une suggestion, contactez ce compte par MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laetolia.forumactif.org
 

La Vie à Laetolia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laetolia, Terre des Origines :: Prologue :: Monde de Laetolia - Règlement & Contexte :: L'Univers de Laetolia-