AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Intrigue n°2 : Le Long Hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grande Mère
Compte Administrateur
♦Esprit♦
avatar

Messages : 138
Date d'inscription : 19/07/2013

Personnage
Age du personnage: Inconnu
Totem: Non Attribué
Spécialité: Sans spécialité

MessageSujet: Intrigue n°2 : Le Long Hiver   Mer 2 Mai - 0:09



Kalessin réunit les membres de la tribu. Voilà maintenant plusieurs jours que le Chef Treor était mort. Les rites avaient été accomplis, un dolmen avait été gravé et viendra rejoindre l’alignement des grands guerriers. Mais finalement, ce n’était pas les préparatifs des funérailles du chef qui préoccupaient le Shaman. Ho, bien sûr, le décès d’un chef était toujours un évènement tragique. Mais plus que le décès du Chef, c’était les circonstances de cette mort qui le perturbait. D’abord son attaque, toujours irrésolue, une tempête, un hiver qui n’en finit plus, puis un meurtre, par une personne que personne n’aurait soupçonnée et qui cours toujours, et enfin l’arrivée de Cendre. Le Shaman avait l’impression qu’il perdait le contrôle, et la situation était difficile à vivre pour cet homme habitué à la maitrise et à la rigueur. Il avait quelque part la sensation d’avoir échoué. Il connaissait Nereos, un jeune homme effacé et discret. Quand était-il devenu un assassin ? Et surtout, devant ses yeux ?

C’est pourquoi il avait réuni les membres de la tribu devant Caverne sacrée. Avec la fin de la tempête, ils avaient repris leurs habitudes nomades, et de toute manière, plus personne ne se sentait en sécurité dans la grotte. Lui-même s’interrogeait sur l’effet d’un meurtre sur le caractère sacré de la grotte. Mais la question n’était pas là. Il avait une annonce à faire. Il sortit de la caverne, tout le monde était rassemblé, et sa seule présence avait réussi à imposer le silence. Il regarda Naya, la seule qui était dans la confidence sur ce qui allait se passer. Après quoi, il prit la parole, à haute et intelligible voix.

« Mes frères, Membre de la tribu de Laetolia, Notre Chef, Treor, a rejoint nos ancêtres. Puisse la Grande Mère, et son Obea, son totem, veiller sur lui dans le monde des Rêves, où il réside désormais. J’aurais aimé vous dire que Treor est mort en brave, en servant la tribu et les esprits. J’aimerais vous dire que les affres du temps ont eu raison de lui, mais qu’il a vécu une vie riche sous la protection des esprits. J’aurais aimé vous dire cela. Pas parce qu’il était notre chef, mais parce qu’il était un membre de la tribu. Hélas. Notre Chef nous a été arraché, de la pire des manières possibles. Dans son sommeil, sous le couvert de la nuit. De la manière la plus lâche possible. »

En réalité, Kalessin ne pensait pas que cet acte était un acte de lâcheté. Au contraire. Il fallait oser tuer le chef devant son fils, certes endormi, et surtout en plus milieu de la caverne ou tout le monde avait trouvé refuge. Non, pas de la lâcheté… Autre chose. Comme s’il avait attendu l’absence de Shanee pour agir, mais dans quel but ? L’hypothèse qu’il envisageait était que Nereos voulait impliquer Léor, et sans le témoignage d’Aïka, récolté par le Blanc et Naya, c’est effectivement ce que tout le monde aurait pensé… Kalessin reprit, avec sa voix sévère, qui ne laisse aucune place à la discussion. Il adressa un regard à Léor. Le jeune homme était dévasté, et Kalessin savait qu’il allait abattre l’épée de Damoclès, mais il le fallait, pour le bien de la Tribu.

« Mais si nous portons tous le deuil de Treor à notre manière, la tribu ne peut pas rester sans chef. En temps normal, la responsabilité aurait dû revenir à son fils ainé, Léor, secondé par moi-même, le temps qu’il devienne un homme aux yeux des esprits. Mais nous ne vivons pas des temps normaux, et nos lois imémorielles ne s’appliquent pas de manière si simple en ces temps troublés. »

Dans un geste théâtral, le Shaman accrocha le bandeau frontal, symbole du chef de clan, sur son bâton, et le planta dans le sol, devant la caverne. Il aurait dû le donner directement à Léor, assurant ainsi la succession. Si aucun membre vivant n’avait vu ce geste auparavant, tous comprenaient, même implicitement, ce qu’il signifiait. Le visage de Léor se ferma, mais son regard était enflammé.

« En ce jour de la troisième Lune d’Obea, moi, Kalessin, Shaman de la Tribu de Laetolia, Héritier du premier Shaman Orkan, déclenche l’élection d’un nouveau chef. Tous les aspirants de plus de 15 cycles auront jusqu’à la prochaine pleine lune pour se manifester. Après quoi, chacun choisira en son âme et conscience, son nouveau chef. De parts son Héritage, et malgré son âge, Léor sera autorisé à participer à l’élection, s’il le désire. Puisse les Totems de Laetolia nous guider vers le choix le plus juste. »

Des murmures se firent entendre. Qui se transformèrent en cohue. Chacun allant de son commentaire. Quand soudain un applaudissement retentit. Tout le monde se retourna, et une femme vêtue de noir se leva. Elle avait dû arriver pendant le discours de Kalessin, si bien que personne ne l’avait vu arrivé. Elle était accompagnée de 3 personnes, elles aussi vêtues de peaux et de fourrure noire. Un homme aux longs cheveux noir, Aelia, la jeune cueilleuse qui avait fugué quelques jours plus tôt, et un homme au visage masqué par un crâne. Le silence revint. La jeune femme s’approcha de Kalessin, et les membres de la tribu s’écartèrent naturellement. Elle prit alors la parole, avec un ton doux, mais transpirant d’assurance.

« Tu dois être le Shaman de ces Terres, c’est un honneur pour moi de rencontrer un autre élu des esprits. Je suis Ténar, Shaman de la Tribu de Valteor. Notre clan vivait au-delà des montagnes, jusqu’à ce que la tempête nous chasse de nos terres. Nous avons trouvé refuge dans les plaines, et jusqu’à peu, nous pensions être seuls. Jusqu’à ce que vous quittez votre propre refuge. »

Son ton se fit alors plus dur alors qu’elle s’adressait aux membres de la tribu.

« Je vais être brève et claire : les esprits m’ont envoyé une vision, et je suis certain que votre shaman a lui aussi eu cette vision. Le long hiver approche. Le printemps ne reviendra pas. La tempête, les blessures, tout cela n’est rien face à ce qui nous attend. Il fut un temps où nos peuples étaient unis. Aujourd’hui, au Nom de mon peuple, je vous propose que nous réunissions nos forces, pour survivre aux épreuves qui nous attendent. »

Après quoi, la jeune femme s’éloigna, rejoignant son escorte.

« Si j’ai bien compris, vous n’avez plus de chef. Ma proposition ne peut pas plus mal tomber, je le crains. Aussi, j’attendrais. Mais ne tardez pas. Si nous voulons survivre, nous devrons nous unir, et vite. »

Puis les étrangers partirent, comme ils étaient venus, laissant toute la tribu consternée. Kalessin ne réagit pas tout de suite. Mais sa vision devenait plus claire à présent. Il regarda Cendre, la première pièce du puzzle, et maintenant, il regardait l’Aigle Noir partir. Oui, Ténar avait raison. Un long hiver se présentait devant eux, et pour survivre, il faudrait qu’ils soient unis.



_________________
Ce compte est le compte de l'équipe d'Administration, en cas de problème ou pour formuler une suggestion, contactez ce compte par MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laetolia.forumactif.org
 

Intrigue n°2 : Le Long Hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laetolia, Terre des Origines :: Prologue :: Monde de Laetolia - Règlement & Contexte :: Contexte et intrigues-